Aller directement au contenu
Numérique.ca

Quaero ne veut pas être le Google européen

Mardi dernier, une conférence a eu lieu à Paris, à l'initiative du Club Sénat, au sujet du projet Quaero. Tous les principaux responsables des partenaires de ce projet étaient présents pour mieux expliquer en quoi il consiste. Il faut dire que, jusqu'à maintenant et plus d'un an après l'annonce de son lancement, le déficit en informations au sujet de Quaero était énorme. Les représentants de Thomson, de l'Ina, d'Exalead, de LTU Technologies, etc. ont défini Quaero comme un "programme d'investissement" et ont réfuté le terme de "moteur de recherche multimedia", ne désirant pas se voir affublés de la casquette de concurrent direct de Google en Europe : "Quaero est parfois présenté par la presse comme un Google Européen ou un Airbus de l'internet mais c'est avant tout un programme d'investissement mutualisé visant à créer une filière autour de l'indexation, de la traduction, de la recherche, de la sécurisation et de la distribution des contenus numériques". Le budget global est de 250 millions d'euros sur 5 ans dont 90 millions sous forme de subventions publiques de l'agence pour l'innovation industrielle. Chaque partenaire disposera également, s'il le désire, de son propre modèle économique. Les premières applications sont annoncées pour la fin de l'année. Et à quand un site web propre au projet ?

http://www.clubsenat.fr/index.php?action=agenda&subaction=evenement&eve=13088

Source :
Neteco
http://actu.abondance.com