Aller directement au contenu
Numérique.ca

Le gouvernement français demande conseil à Google pour la promotion de son patrimoine culturel

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, a demandé à Google, et plus partuclièrement à Mats Carduner, son directeur pour la France et l'Europe du Sud, des « suggestions » ou des « recommandations » sur la visibilité et la promotion de son patrimoine culturel sur le Web. Etonnant à un époque où beaucoup s'inquiètent de l'hégémonie d'une moteur d'origine américaine, notamment dans les domaine de la numérisation des livres et du respect des droits d'auteur. La Société des gens de lettres a estimé que celà devait être certainement un "malentendu"...

Laurent Ladoirie, conseiller technique en nouvelles technologies au ministère, répond que « la ministre rencontre en ce moment tous les acteurs majeurs de l'Internet: des émissaires d'Apple, de Google, de Neuf Cégétel, etc. » et que Google n'est donc que l'un d'entre eux... « On cherche à rendre la culture et les oeuvres plus présentes et plus accessibles sur le Net. Pourquoi s'interdire de rencontrer Google alors qu'il a des choses pertinentes à dire sur le sujet et que c'est le moteur de recherche plébiscité par les Français ? » complète-t-il avant d'ajouter qu'il y a « une condition sur laquelle Christine Albane ne transige pas: c'est celle des droits d'auteur. Elle y est très attachée et l'a même rappelée à Mats Carduner. »