Aller directement au contenu
Numérique.ca

Un concours c'est bien, un coucours 2.0 c'est mieux !

Ce matin j'ai fais la découverte d'un nouveau concours créé par la Fédération des producteurs de lait du Québec. Et oui, c'est eux qui font les publicités télévisions racontant des histoires de temps passés qui se termine avec deux verres de lait.

Le concours « Deux c'est mieux » est bien innovateur et différent d'un concours normal. Profitant de leur notoriété, ce concours n'est pas uniquement pour ramasser des courriels pour une future liste de diffusion, mais plutôt de faire de la publicité et d'aller chercher l'attention. Le principe est que des bouteilles de lait contenant des messages sont lancées à la mer. En s'inscrivant, nous nous inscrivons à une liste nous mentionnant que désirons recevoir une bouteille contenant un message. À ce message nous avons l'opportunité d'ajouter nous même un message et de renvoyer la bouteille à la mer. À l'aide de notre ville et pays, un système permet de calculer la distance en kilomètre qui a été parcourue.

 

Un verre de lait c'est bien, deux c'est mieux

 

Les personnes inscrites ont la chance de gagné un prix. Pour l'instant le départ est quelque peu frileux... peu de bouteille sont lancés à la mer. Peut-être est-ce le fait que ce n'est pas vraiment claire comment procéder pour lancer une bouteille (peut-on ?!?). C'est plutôt écrit : « Inscrivez-vous pour recevoir une bouteille ».

Au niveau contextuel et présentation graphique, c'est très bien montée et tout semble solide pour ce concours qui dérive sur les rives du Web. Dans un concours viral, deux aspects sont primordial pour accrocher un utilisateur. Le premier étant faire vivre une expérience différente, montré l'immense possibilité que le Web et l'intéractivité offre. Le second, quoi que plus secondaire, est d'offrir un ou des prix alléchants.

Philippe Yergeau
Numérique Technologies Inc.