Aller directement au contenu
Numérique.ca

Le Pentagone ne veut pas de Google Earth sur ses bases

Le Pentagone a interdit cette semaine aux personnes de Google Earth de filmer les bases militaires américaines pour intégrer les images panoramiques (de type "street views") dans le célèbre logiciel.

« Nous avons reçu un rapport nous informant que Google avait collecté une imagerie détaillée et des vues à 360 degrés d'une base au Texas », a reporté hier Gary Ross, porte-parole du commandement des forces armées en Amérique du Nord, cité par l'AFP et parlant de la base de Fort Sam à Houston. "Nous n'avons pas de problème vis-à-vis de Google Earth, c'est un instrument très utile, mais quand ils sont sur une base, ils prennent des images détaillées des points de contrôle, des bâtiments du quartier-général, des installations de sécurité... Et cela pose un risque opérationnel", a-t-il fait valoir.

Les autres centres opérationnels militaires américains ont été chargés d'être sur leurs gardes pour ne pas se faire photographier... Google a fait amende honorable par la voix de son porte-parole Larry Yu en indiquant que ce n'était pas dans la politique du moteur de recherche d'afficher dans son logiciel des informations américaines sensibles..