Aller directement au contenu
Numérique.ca

Utilisateur d'AVG et de Windows, faire attention

La dernière mise à jour de la solution antivirus AVG 7.5 et 8 pour les systèmes tels que Windows 2000, XP et Vista efface certains fichiers contenus dans le dossier système. En fait, l'application estime que la DLL Windows user32.dll, indispensable à l'utilisation de l'OS est un cheval de Troie, et demande donc à l'utilisateur de l'effacer. Vaste bourde puisqu'en effaçant ce fichier, Windows ne peut plus fonctionner...

Toujours est-il que les versions françaises, hollandaises, italiennes, portugaises et espagnoles de Windows XP sont concernées. Face à cette erreur, l'éditeur a corrigé la faille pour les versions gratuites et payantes de son antivirus. Pour cause, ce dernier avait pour spécialité, sous Windows XP par exemple de faire redémarrer sans cesse votre ordinateur. Sans user32.dll, point de salut ! Désormais, les utilisateurs souhaitant télécharger le correctif sont à l'abri de ce bug aux propriétés gênantes.

La société tchèque AVG a posté un didacticiel sur son site pour conduire les manipulations à effectuer si vous avez déjà téléchargé la mise à jour posant problème. La contre-mesure revient alors à ré-installer le bon fichier user32.dll depuis le CD d'installation Windows.

La version 8.0 de la solution de sécurité, réalisée en avril dernier dont nous avons fait le test, s'est pourtant bien diffusé. Plus de 5 millions d'exemplaires se sont écoulés en peu de temps. De bons chiffres qui permettaient à l'éditeur de rester confiant : " Grâce à notre technique nous anticipons les visites des internautes. Pour autant, nous avons sous-estimé la popularité de notre produit, c'est pourquoi le nombre de personnes nous communiquant ces problèmes nous a réellement surpris". C'était sans compter cette faille.

Les responsables d'AVG, font donc leur mea-culpa : "Certains de nos utilisateurs ont reçu un message leur signifiant que la version produit n° 5.1.2600.3099 était infectée par un Trojan. Ce message leur demande alors d'effacer le fichier concerné. Une erreur sur laquelle nous travaillons activement en ce moment même".

Chez AVG, on reconnaît donc l'erreur mais néanmoins poursuit les recherches puisque les effets du virus ne sont pas encore bien définis sur Windows Vista.