Aller directement au contenu
Numérique.ca

Un grand ménage du printemps s'impose...

menage

Le printemps est à nos portes! C'est le bon moment pour dépoussiérer et rafraichir votre site Web. Que ce soit au niveau du visuel, des contenus textuels ou des photos, la mise à jour de votre site consolidera votre présence sur le Web.

La génération qui pousse et qui envahit peu à peu le marché a souvent le réflexe d'aller vers le Web d'abord et ensuite, si le service ou le produit lui plait, d'aller en boutique. Vous avez donc tout intérêt  à soigner votre présentation.

Donc, dans le but de vous guider sur la bonne voie, voici quelques éléments à garder en tête lors de toute préparation de design Web. Lorsqu'on parle de visuel ou de design Web, on ne parle pas uniquement des photos / images, mais aussi de l'ambiance, de l'atmosphère en général, des couleurs utilisées, de la typographie, etc.

Contenu

Le plus important est de faciliter l'accès aux informations sensibles et importantes pour vos clients. Ce qui est le plus important ou le plus demandé doit être vu en premier ou facilement accessible. Par exemple, si vous faites du commerce en ligne, le panier d'achat doit être accessible.

Placez vos informations au bon endroit !

 

Espace

N'ayez pas peur des espaces blancs ou libres.

En effet, ils permettent à l'oeil humain de se reposer et ils créent un support visuel agréable. La surcharge de l'espace ou la trop grande quantité d'information sont nuisibles pour votre commerce parce que les gens ne lisent pas beaucoup de texte sur leur écran, surtout s'ils utilisent un téléphone intelligent. La surcharge contribue aussi à créer une atmosphère chaotique donc moins agréable pour l'utilisateur.

Le rôle de l'espace est important et c'est souvent un signe de professionnalisme !

 

Couleur

Les couleurs neutres et les couleurs vibrantes peuvent être utilisées. La difficulté lorsqu'on choisit sa palette de couleurs est l'agencement de différentes couleurs et le bon dosage des couleurs neutres versus des couleurs vibrantes.

Les couleurs neutres (noir, blanc, gris, beige, etc.) peuvent être utilisées en grande quantité, pour les arrière-plans, pour le texte, etc. (Par exemple : le site Web des Trois Tilleuls Hôtel et Spa.)

Les couleurs contrastantes (rouge, orange, jaune, vert lime) doivent être utilisées à bonne dose et être utilisées exclusivement pour les informations importantes ou encore les boutons d'action afin de les rendre plus visibles (par exemple Chalets à Louer). 

Afin de faire de bons choix, revisitez votre charte graphique d'entreprise. Vos couleurs identitaires s'y retrouvent. Ou encore, fiez-vous à votre logo. Ces couleurs sont toujours un bon point de départ pour une charte de couleur personnalisée. Ensuite, l'important est de bien agencer les couleurs neutres et les couleurs éclatantes ensemble pour créer une palette intéressante et représentative.

Vous êtes encore embêté ? Il existe différents outils pour vous aider (par exemple : pltts.me/palettes) ou faites appel à un spécialiste.

 

Typographie

Il existe plusieurs typographies différentes, mais lorsqu'on parle de design Web, sachez que ce ne sont pas toutes les typographies qui seront utilisables, surtout pour le texte courant. Depuis quelques années, grâce à Google Fonts, les designers Web ont maintenant accès à différentes polices de caractère différentes et utilisables sur le Web.

Sachez cependant qu'il y a deux types de polices principales soit : sérif et sans sérif. À cela, on peut ajouter les polices manuscrites.

Les polices « sérif » sont les types de typographies possédant des empattements (par exemple Times, Garamond, Georgia). La lisibilité de chacune des lettres serait favorisée avec ce genre de police. On les utilise généralement pour les longs textes.

Les polices « sans sérif » ou sans empattement sont souvent qualifiées de police « bâton » ( par exemple Verdana, Century, Futura, etc.). Ce type de police est souvent utilisé pour ce qui est moderne.

Les polices manuscrites ou décoratives incluent les typographies en lettres attachées et certaines calligraphies spéciales. (par exemple Lobster, Brush, etc.)

L'idéal est de faire quelques tests avant de choisir, de s'assurer de la lisibilité de la police à l'écran, de suivre la charte graphique de votre entreprise, si vous en avez une, et surtout de se limiter à deux ou trois choix de typographies différentes maximum sur un même site.

 

Voilà les principes de base sur lesquels vous arrêter lorsque vous effectuez des mises à jour ou lorsque vous travaillez sur un visuel tout neuf !

Ces principes peuvent aussi être transférés lors de la production de documents imprimés. Le design, ça reste du design !