Aller directement au contenu
Numérique.ca

Guide Web : Comment savoir si votre site est bien programmé en 10 étapes.

Guide Web : Comment savoir si votre site est bien programmé en 10 étapes.

Nos nouveaux clients nous posent régulièrement des questions afin de savoir si leur site a été bien programmé. Un site bien programmé permet non seulement une meilleure compatibilité avec tous les navigateurs (actuels et futurs), mais permet également d'augmenter votre positionnement dans les moteurs de recherche (SEO), améliore la sécurité de vos données et devient plus intuitif pour vos visiteurs.

Sachant qu'il y a une panoplie de détails à vérifier, nous avons décidé de vous créer un guide sur 10 choses à vérifier sur votre site.

1. Vérifier si votre site a un bon « TITLE » unique pour toutes ses pages

Pour qu'un site soit bien indexé, il faut que chaque page ait sa propre balise « TITLE ». Si c'est déjà le cas, c'est un bon début! Par contre, pour encore mieux performer, il faut que chaque « TITLE » soit clair, compréhensible pour un être humain et corresponde au contenu réel de votre page. D'ailleurs, la balise « TITLE » sert non seulement à identifier l'onglet dans le navigateur, mais est également le titre principal de votre page qui va sortir dans les résultats de Google! Voici quelques exemples pour vous montrer comment juger la qualité de votre balise « TITLE » :

  • Exemple de mauvais « TITLE »
    Hôtel XYZ
  • Exemple de bon « TITLE »
    Forfaits affaires - Forfaits - Hôtel XYZ à Montréal
  • Exemple d'excellent « TITLE »
    Forfaits affaires de l'Hôtel XYZ pour vos réunions corporatives à Montréal

Vous pouvez valider la qualité de votre balise « TITLE » en vérifiant ce qui est inscrit dans l'onglet de votre navigateur.

TITLE dans une page

2. Vérifier si votre site est en HTTPS

Quelle est l'utilité d'avoir un site HTTPS? En fait, les certificats SSL (qui permettent les sites en HTTPS) ont plusieurs fonctions. Ils permettent d'identifier le propriétaire du site (on peut donc valider qu'on est bel et bien sur le site de la compagnie XYZ et non pas un spoof) tout en cryptant les informations entre le serveur et le visiteur du site Internet. Bref, avoir un site HTTPS aide à la sécurité et à la confidentialité. D'ailleurs, étant conscient de l'importance de la sécurité, Google a décidé d'améliorer le positionnement des sites HTTPS pour tenter de forcer un Internet plus sécuritaire et privé.

Pour savoir si votre site est en HTTPS, vous n'avez qu'à consulter l'adresse URL de vos pages.

Utilisation de HTTPS

3. Vérifier la structure de vos URL

Un point important à ne pas négliger est la structure des URL. Des bonnes URL devraient bien représenter l'emplacement de la page par rapport à la page d'accueil (un peu comme un fil d'Ariane, aussi connu sous le terme « Vous êtes ici »). On commence habituellement par la langue en question, suivi de la section principale, la sous-section, et ainsi de suite.

Pour vous aider dans vos démarches d'analyse, voici 3 exemples que vous pourriez voir sur un site Internet quelconque.

  • Exemple de mauvaise URL :
    numerique.ca/index.php?lang=fr&id=4323
  • Exemple de bonne URL :
    numerique.ca/design-web-fr.php
  • Exemple d'excellente URL :
    numerique.ca/fr/services/design-web/

Pour valider la qualité de votre site, vous pouvez visualiser vos URL dans la barre d'adresse de tous les navigateurs.

Bonne structure des URLs

4. S'assurer que chaque page comporte un titre H1

Pour qu'une page soit bien indexée dans Google, il faut d'abord s'assurer que le code derrière est bien structuré pour permettre aux différents robots (dont Google) de bien comprendre votre contenu et de l'indexer en conséquence. C'est donc primordial que chacune de vos pages ait une seule balise de titre H1. De plus, assurez-vous que le titre corresponde bien au contenu de votre page, car si le titre ne concorde pas, la page risque de se retrouver aux oubliettes dans Google (ou dans le pire des cas, risque même de nuire à votre positionnement global).

En temps normal, le titre principal devrait apparaître en haut du contenu et être plus gros que les autres contenus textuels.

Utilisation des balises H1 Comment valider l'utilisation des balises H1

5. S'assurer que votre site utilise des titres H2 lorsque requis

Après avoir vu l'importance d'avoir un titre H1, il faut également s'assurer que le restant du site continue d'être bien structuré. Chaque sous-titre (et sous-sous-titre) doit être programmé pour expliquer aux différents robots que ceci est un titre et parle d'un sujet XYZ. Ça ne suffit pas de mettre du texte en gras, il faut le structurer correctement en utilisant la balise H2 pour les sous-titres, H3 pour les sous-sous-titres et ainsi de suite (jusqu'à H6 qui est rarement utilisé).

Vous pouvez valider le format de vos sous-titres de la même façon que pour les titres principaux. Si vous voyez les balises H2 et H3, c'est que votre site est bien structuré. Si vous remarquez que vos titres utilisent des balises STRONG, ou encore pire, la balise B, vous allez devoir ajuster le tout.

Utilisation des balises H2 Comment valider l'utilisation des balises H2

6. S'assurer que votre site offre du contenu unique de qualité

Le nerf de la guerre en SEO, c'est le contenu. Vous pouvez faire toutes les optimisations possibles, mais si votre contenu n'est pas de qualité, vous ne serez jamais en mesure d'atteindre le plein potentiel de votre site. C'est primordial d'avoir un contenu unique et de qualité. Reprendre du contenu sur un autre site (ou faire 10 sites Internet différents avec le même contenu) ne sert à rien, puisque Google ne va indexer que le premier site à avoir affiché le contenu (donc pas le vôtre). Vous devez donc vous assurer de composer vos propres textes et vous assurer que ce n'est pas tout simplement un ramassis de mots-clés qui ne veut rien dire. Du contenu réel et pertinent va toujours mieux performer que si on tente de « contourner le système ».

Contenu unique de qualité

7. Valider si votre site comporte des liens internes utiles pour vos visiteurs

Un des aspects souvent négligés lors de la création du contenu est l'implantation des liens internes. Mettre des bons liens internes offre plusieurs avantages :

  • Aide l'utilisateur à se renseigner davantage;
  • Permet de conserver le visiteur plus longtemps;
  • Aide les moteurs de recherche à associer ces mots-clés à la page en question.

Par contre, il ne faut pas exagérer dans la quantité de liens internes au point de rendre votre texte illisible. Tout comme l'alcool, la modération a bien meilleur goût! ;)

Liens internes SEO

8. S'assurer que vos liens et images utilisent l'attribut « TITLE »

Un des détails qui démarque un bon site d'un excellent site Internet, c'est la bonne utilisation des attributs « TITLE ». Que ce soit dans les liens ou les images, l'attribut « TITLE » permet, non seulement aux moteurs de recherche, mais aux utilisateurs de mieux comprendre l'objet en question.

Vous pouvez visualiser l'utilisation de l'attribut en question en laissant votre souris sur l'objet en question pendant quelques secondes. Une bulle d'information devrait apparaître avec du contenu textuel.

Utilisation attribut TITLE

9. Valider les balises « META » de votre site

Un autre aspect important du SEO est la bonne utilisation des balises « META ». Il existe une panoplie de balises différentes, mais les principales pour le SEO (ignorons l'aspect des réseaux sociaux pour l'instant) sont « TITLE », « DESCRIPTION » et « KEYWORDS » (qui n'est plus utilisé par les moteurs de recherche modernes).

Comme mentionné plus haut, la balise « TITLE » sert à afficher le titre de la page dans les résultats de recherche. L'attribut « DESCRIPTION » de la balise « META », quant à elle, sert à afficher la petite description sous le nom de la page dans Google. Ces 2 champs sont également très importants à considérer lorsqu'une personne recherche des mots-clés puisque ceux-ci seront mis en valeur (en gras) autant dans le titre, que la description.

Exemple de résultats Google

Pour ce qui est de l'attribut « KEYWORDS » de la balise « META », elle sert aux anciens moteurs de recherche qui étaient dépendants des webmestres pour leur indiquer avec quels mots-clés cette page devrait sortir. De nos jours, la grande majorité des moteurs de recherches font l'extraction des mots-clés eux-mêmes, de façon à ce que la liste s'accorde avec le contenu.

Vous pouvez valider les différents balises et attributs en consultant le code source de vos pages web (clic droit de la souris, « Afficher le code source »).

Utilisation des balises META

10. S'assurer que votre site est optimisé pour les tablettes/mobiles

De plus en plus de gens utilisent leur tablette ou leur téléphone cellulaire (mobile) pour accéder à Internet (donc consulter votre site). Si vous voulez être certain d'offrir la meilleure expérience possible à vos visiteurs, vous devez vous assurer d'avoir un site Internet adaptatif (responsive). Un site Internet mobile pourrait également faire le boulot; par contre, le standard établi depuis quelques années est bel et bien les sites adaptatifs.

En plus de bien répondre à vos visiteurs, avoir un site responsive permet également un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche. Google a récemment confirmé qu'il allait désormais favoriser les sites mobile-friendly lorsqu'une personne effectuera une recherche via un mobile (ou tablette). Puisque le but de Google est de toujours présenter les résultats les plus pertinents, et d'offrir la meilleure option à ses utilisateurs, proposer des sites mobile-friendly aux clients déjà sur un téléphone suit cette même logique.

Une façon simple pour valider si votre site est adaptatif est de tout simplement redimensionner la fenêtre de votre navigateur. Si vous voyez que le contenu s'y adapte, vous pouvez considérer votre site comme étant adaptatif.

Site Internet adaptatif