Aller directement au contenu
Numérique.ca

La règle des 3 clics... un mythe !

La règle des 3 clics... un mythe !

Vous connaissez cette fameuse règle qui oblige les architectes du Web à penser tous les sites Web de façon à ce que toute information soit accessible en un maximum de 3 clics de souris par tout utilisateur ?

 

321

Si on applique cette règle à une maison, on pourrait vous suggérer de rendre votre toilette accessible de toutes les portes d'entrée de votre maison à un maximum de 50 pas pour qu'elle soit construite de façon optimale... euh ?! Pas sûr vous non plus ?

Une recherche étoffée

Des professionnels se sont penchés sur la question (User Interface Engineering). Ils ont effectué une recherche documentée afin de savoir si ladite règle était vraie ou pas.

Plusieurs utilisateurs (44) ont été analysés. Chacun avait différentes tâches précises à effectuer. Ce sont donc plus de 8000 clics qui ont été analysés. Le but était de savoir si le nombre de clics pour réaliser une tâche donnée dépasse le nombre de trois, devient-elle systématiquement un échec ou un abandon? Constat : le nombre de clics pour réaliser une tâche ne permet pas de prédire si cette tâche ou cette recherche sera un succès ou un échec.

(On s'en doutait, mais c'est plaisant de le voir confirmé.)

Mais plus encore...

Ils ont ensuite validé avec les utilisateurs tests leur satisfaction face au nombre de clics requis pour effectuer la/les tâches demandées. Constat : il y a une petite variation, mais elle ne permet pas de conclure que dépasser les «3 clics» rend l'expérience désagréable pour l'utilisateur. Par contre, ça a une incidence si les clics sont frustrants ou inutiles.

Cette règle est donc un mythe

Mais un mythe qui se base sur une réalité : celle de rendre accessibles rapidement les informations importantes pour votre utilisateur.
On s'entend, les sites e-commerce ne peuvent pas rendre toute l'information disponible accessible en seulement trois clics! La page d'accueil aurait l'air d'une vraie pizza! Cependant, avec un moteur de recherche visible et facile à utiliser, on peut se rapprocher des trois clics prônés.

Mais pourquoi cette règle alors ? 

Cette règle a probablement survécu parce qu'elle nous pousse à nous questionner sur l'accessibilité de nos informations sensibles et elle permet de donner un barème à monsieur et madame Tout-le-Monde.  

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'un clic qui n'est pas superflu ne va pas faire fuir vos utilisateurs et qu'il est préférable d'en demander un peu plus, mais d'offrir une belle expérience à vos utilisateurs !