Aller directement au contenu
Numérique.ca

Papier ou pas ? Telle est la question

Papier ou pas ? Telle est la question

Vous souvenez-vous de la naissance de Super Écran dans les années quatre-vingt? Véritable révolution à l'époque! Dorénavant, plus besoin de quitter la maison pour visionner un film! Il suffisait de s'abonner, de consulter le guide horaire et de choisir l'heure et le film qui convenaient à toute la famille. Les plus alarmistes se demandèrent même si ce n'était pas la fin des clubs vidéo et des salles de cinéma! Trente ans plus tard, les interminables files d'attente aux guichets lors de la sortie tant attendue d'une nouvelle production sont monnaie courante. Il en est de même lorsque ces films se retrouvent sur les tablettes des clubs vidéo. Il faut jouer du coude ou s'armer de patience si l'on veut se procurer la toute dernière nouveauté cinématographique.

Qu'en est-il alors de la publicité imprimée? L'arrivée du Web, des tablettes et des téléphones mobiles a changé nos habitudes de consommation et les stratégies marketing ont dû s'adapter à ces nouvelles réalités. Malgré tout, le bon vieux papier a encore la cote! Magazines, dépliants publicitaires, publipostages, etc. font partie de notre quotidien. Leur impact est bien réel comme le démontrent certaines études.

Nous sommes généralement moins susceptibles de décrocher de notre lecture lorsque nous feuilletons les pages d'un magazine ou d'un journal et qu'une publicité suscite notre intérêt. Pourquoi? Parce que les distractions externes sont pratiquement nulles. En contrepartie, sur le Web, les courriels, la publicité du type pop-up, le partage d'information sur les réseaux sociaux et les textos sur le mobile sont autant de facteurs de diversion qui dérangent l'utilisateur et l'amènent souvent ailleurs. Le message est dilué dans ce flot d'information.  Il y aura assurément un impact sur l'efficacité du message envoyé.

Ceci dit, une campagne marketing réussie combine ces deux types de supports. Il faut trouver l'équilibre entre la diffusion sur le Web et les médias plus traditionnels. Bien sûr, il faut bien comprendre à qui s'adresse le message que l'on veut véhiculer. Les jeunes sont majoritairement sur le Web, ce qui dictera probablement l'allure de votre stratégie. Le déploiement de votre campagne se fera différemment de celle associée aux gens de 65 ans et plus par exemple. En conclusion, il faut connaître sa clientèle cible afin de rentabiliser l'investissement qu'impose une bonne stratégie marketing.

L'extinction de la publicité imprimée n'est donc pas pour demain. Les menus, brochures, dépliants, carte d'affaires, etc. ont encore leur place dans le monde des communications d'aujourd'hui.