Aller directement au contenu
Numérique.ca

Première mise à jour du protocole HTTP depuis 1999, HTTP/2 promets d'améliorer la vitesse de navigation.

Première mise à jour du protocole HTTP depuis 1999, HTTP/2 promets d'améliorer la vitesse de navigation.

Pour la première fois depuis 1999, il y a eu des mises à jours au protocole HTTP. D'ailleurs, le nouveau HTTP/2 permet de mieux répondre aux réalités d'aujourd'hui, et donc de fournir des sites Internet plus rapidement et plus efficacements.

Par contre, avant de faire des changements à votre site Internet pour devenir compatible HTTP/2, nous vous conseillons fortement de vous assurer que vos visiteurs utilisent des navigateurs qui le supportent (Internet Explorer 11+, Microsoft Edge, Firefox 39+, Google Chrome 42+, Safari 9+, etc.).

Des bonnes pratiques devenues obsolètes

Grâce au nouveau protocole, nous avons désormais la possibilité de télécharger plusieurs fichiers en simultané, chose étant très limitée avec HTTP/1.1. Auparavant, nous devions suivre certaines bonnes pratiques pour permettre aux sites Internet d'être plus performants. Quelques exemples :

  • Utilisation de sprites pour les images;
  • Concaténation des fichiers;
  • Utilisation de sous-domaines pour séparer les téléchargements sur plusieurs serveurs;
  • Intégration des images dans le CSS;
  • etc.

Toutes ces pratiques devront cesser (pour la majorité des cas) puisqu'il va devenir plus performant d'utiliser plusieurs petites connexions que de les regrouper sous une seule.

Quoi faire pour être compatible HTTP/2?

Si vous désirez préparer votre site pour l'ère HTTP/2, voici quelques tâches que vous devriez effectuer sur votre site Internet actuel : 

  • S'assurer que le serveur sur lequel le site est hébergé supporte HTTP/2
  • S'assurer que votre site Internet utilise le protocole HTTPS (ceci est également une bonne pratique pour votre SEO)
  • Dans la grande majorité des cas, ne plus utiliser les sprites (HTTP/2 gère mieux plusieurs accès à des petits fichiers qu'un seul accès à un gros fichier volumineux)
  • Ne plus mettre les images directement dans les CSS
  • Ne plus concaténer les fichiers CSS et JS (vous serez mieux servis si vous vous assuriez de ne seulement télécharger les CSS et les JS que la page en question utilise plutôt que tout télécharger, même si les fichiers ne sont pas utilisés)
  • Ne plus partager les ressources sur des sous-domaines pour utiliser plusieurs connexions en même temps (avec HTTP/2, vous n'êtes plus aussi limité dans le nombre de connexions simultanées)

Croyez-vous qu'il est trop tôt pour passer en HTTP/2 ou si vous considérez que l'avenir appartient à ceux qui s'y conforment rapidement? Seul l'avenir nous le dira...

<
/ 341
>